La passion du cri

La passion du cri (Kyrielle)” mixé par Nick Guttmann (Christian Scott, Robert Glasper, Pj Morton, Ghost Note) est le premier album du groupe DAÏDA mené par Vincent Tortiller (Guillaume Perret, François Corneloup, Yves Rousseau, etc.).

Une formation qui se veut épique, distillant un jazz électrique et progressif tel qu’il s’invente et se joue aujourd’hui.

Précurseur d’un nouveau jazz français, moderne et vivant qui emprunte auxmusiques actuelles leur énergie et efficacité.

12,90

UGS : passion-ducri Catégorie :

JAZZ MAGAZINE
"Propulsé par le drumming puissant et subtil de Vincent Totiller, qui doit autant à Terry Bozzio qu’aux beatmakers 2.0 (…), cettemusique planante et terrienne à la fois trouve son équilibre entre jazz et prog rock"

JAZZ NEWS
"Vincent Tortiller pouvait-il trouver titre plus adapté ? Le deuxième EP de Daïda reste fidèle au filtre grandiloquent qu'il avaitapposé au premier, La légende de Daïdarabotchi. Comme bande son du quotidien, La passion du cri a des vertus amplificatrices : lessentiments y sont plus forts, ils s'accordent à la tonalité épique revendiquée comme un ethos par Vincent Tortiller. Le jeune batteura semble-t-il trouvé sa voie dans ce son moderne"

BANDCAMP
"Daïda is currently in the middle of an EP trilogy dubbed La Passion du Cri, a good indication of the ambition of young VincentTortiller’s band. The French drummer likes his music to be epic: boiling techno beats, riotous trumpet blasts, and a lyrical energywhere “solos are heard as part of the melody.” Tortiller cites Christian Scott aTunde Adjuah’s 2015 album Stretch Music as a keyinfluence; like the New Orleans trumpeter, the young French drummer seeks to create a modern sound with close attention paid toproduction. Virtuoso guitarist Antonin Fresson rounds out the roster, stringing the songs’ melodies along dense, multi-layered guitarlines. “For me,” Tortiller says, “the purpose of jazz is to take universes and make them your own. And Christian Scott is reallysucceeding at that. It’s as trap as possible and it really grooves!”

CULTURE JAZZ
Une indéniable énergie electro jazz

QWEST TV
En France, nous cherchions encore les ambassadeurs d’un futur rajeunissement du public avant que DAÏDA ne nous la coupe avec«La légende de Daïdarabotchi ». Dans ce premier E.P prometteur, le quintet de Vincent Tortiller ne s’embarasse pas de manières

Écouter des extraits

LINE UP

Musiciens :  Vincent Tortiller (batterie), Samuel F’hima (contrebasse), Antonin Fresson (guitare), Auxane Cartigny (claviers), Arno Casenave (trompette)

Guest (Janine) : Balthazar Naturel (saxophone)

Enregistrement : Antoine Martin, Mohammad Sadeghin
Mix : Nick Guttmann
Mastering : Mohammad Sadeghin
Illustration : Benjamin Flao
Typographie : Thibault Conan
Photographie : Victor Malecot